Vous êtes ici

Rallye Le Touquet Pas-de-Calais 2017

Du 17 au 18 mars 2017

Brunson au bout du suspens!!!

Sixième victoire pour Brunson au terme d'un rallye du Touquet à la hauteur de sa réputation.
Pour la 57ème édition le rallye a réservé des conditions difficiles typiques du nord avec des chaussées glissantes, la pluie et la boue.
L'ouverture du Championnat de France des rallyes asphalte a été couronné de succés avec de belles passes d'armes, et un plateau bien fourni avec pas moins de 16 R5 et 2 WRC.
Les habitués Brunson et Salanon sur leurs Fiesta WRC poursuivies par une bande de jeunes loups aux dents très longues.

Les R5 au pouvoir!
Les R5 commencent en trombe, avec Quentin Giordano premier leader, et Amourette qui prend le relais et le leadership jusqu'à l'ES6.
Le malheureux Rossel doit lui renoncer avant même le départ trahi par sa mécanique, Giordano sera lui lâché par sa boite à vitesse.
La valeur étalon de la catégorie Yoann Bonato naviguera dans le trio de tête tout le rallye pour finir à moins de 15 secondes d'un Brunson redoutable en terre nordique.
David Salanon sur la deuxième Fiesta WRC en proie avec des problèmes de motricité le premier jour mais hauteur de 2 temps scratch, se résoudra à rallier l'arrivée sans prendre de risque sur les dernières spéciales, il finira 4ème.
Le podium est complété par un Marc Amourette qui s'est mis en valeur tout au long du rallye au prix d'une attaque de tous les instants, et qui est récompensé par la victoire dans le Trophée Amateur R5.
Autre animateur du rallye, notamment le vendredi, Ragues qui s'est montré à son avantage la première journée avant de rentrer un peu plus dans le rang le samedi.
A l'inverse Vincent Dubert, parti prudemment, qui était pour la première fois au volant d'une 4 roues motrices, la Skoda Fabia R5 du Team EFJIE Compétition, claque un 3ème temps de nuit dans Bernieulles et enchaîne des performances de haut niveau en haut des feuilles de temps.
Dubert finit à une belle 5ème place et 2ème du Trophée Amateur R5, Lo Fiego complétant le podium après une belle fin de rallye dans ce Trophée Amateur R5.

Robert imperial
En Clio R3T Trophy, la bataille tant attendue entre Florian Bernardi et Cédric Robert a eu lieu.
Robert fait le premier scratch avant de crever dans l'ES2 et de perdre plus de 40 secondes alors que Bernardi lui casse une jante sans conséquence.
La lutte est lancée, les deux protagonistes restent au coude à coude jusqu'à la 3ème boucle, de nuit, où Robert passe à l'attaque et comble son retard; dans l'ES11 Bernardi parti en slick assure alors que la pluie s'intensifie, il lâche 30 secondes d'un coup.
Le trou est fait, Robert ayant un avantage de près de 43 secondes avant d'attaquer la deuxième journée, le podium restera inchangé jusqu'à l'arrivée. 

Perrin gagne le Trophée Michelin
Auteur d'un rallye impeccable Pierre Alexandre Perrin l'emporte au prix d'une formidable attaque au volant de sa Citroën Saxo VTS F2 13 et finit à la 14ème place finale, 1er des deux roues motrices. Il devance la Porsche 996 Cup de Maurice Maxence, et la 207 S2000 de Lefrançois.
A noter pour l'anecdote qu'il est devant Cédric Robert au général, et que même avant les abandons de Rouillard, Guigou, Roussel et Gonnet, il était dans le trio de tête à la lutte.

Un dernier petit mot pour mettre en valeur la course de Nicolas Ciamin qui, avec sa Fiesta R2, finit en brillant 17ème, 1er R2 encadré par la Porsche de Maxence et la Clio de Bernardi.

Bayard impérial en VHC
Auteur de 11 temps scratch et meilleur performer du rallye Bayard mérite sa victoire, même si la première spéciale lui coûte d'entrée plus de 4 minutes et un pointage en retard samedi soir une minute de plus.
Dans cette première épreuve le rallye voit aussi l'abandon d'un des favoris François Foulon et sa Ford Sierra Cosworth en raison d'une boite à vitesse récalcitrante.
Baillière premier leader restera en tête jusqu'à l'ES10 dans laquelle il renonce à cause d'un ennui mécanique et laisse la voie libre au pilote Belge Piet Declercq qui ne pourra pas endiguer la remontée de Bayard.
Le podium est complété par la Mercedes 500 SLC de son compatriote Bart Vanhaverbeke.

Classements:

Scratch
1er Eric Brunson / Cédric Mondon Ford Fiesta RS WRC
2ème Yoann Bonato / Benjamin Boulloud Citroën DS3 R5
3ème Marc Amourette / Vanessa Lemoine Citroën DS3 R5

Trophée Michelin R5
1er Marc Amourette / Vanessa Lemoine Citroën DS3 R5
2èmé Vincent Dubert / Alexandre Coria Skoda Fabia R5
3ème Fabiano Lo Fiego / Romain Roche Ford Fiesta R5

Trophée Michelin
1er Pierre-Alexandre Perrin / Margaux Perrin Citroën Saxo VTS F2/13
2ème Maxence Maurice / Olivier Marien Porsche 996 Cup
3ème Alain Lefrançois / Mathieu Legrand Peugeot 207 S2000

Trophy Clio R3T France
1er Cédric Robert / Matthieu Duval Renault Clio RS R3T
2ème Florian Bernardi / Xavier Castex Renault Clio RS R3T
3ème Jean-Paul Monnin / Mickael Chatelain Renault Clio RS R3T

Féminin
1ère Katia Marcq / Aurélie Crépin Subaru Impreza
2ème Coralie Desaint-Bouville / Carole Mathon Citroën AX GTI

VHC
1er Laurent Bayard / Olivier Duclos Porsche 911 Carrera RSR 2.8
2ème Piet Declercq / Dieter Denys Ford Escort RS 2000 MKI
3ème Bart Vanhaverbeke / Filip Deplancke Mercedes-Benz 500 SLC

Galeries